SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.26 issue1Utilidad de la ecografía abdominal en los cuadros dolorosos agudos de la fosa ilíaca derecha con sospecha de apendicitis aguda. Experiencia del Hospital MacielCantidad y calidad de la información conocida por pacientes que consintieron cirugías de coordinación author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Journal

Article

Indicators

Related links

  • Have no similar articlesSimilars in SciELO

Share


Revista Médica del Uruguay

On-line version ISSN 1688-0390

Abstract

SEIJA, Verónica et al. Etiología de la infección urinaria de adquisición comunitaria y perfil de susceptibilidad de Escherichia coli a los principales agentes antimicrobianos. Rev. Méd. Urug. [online]. 2010, vol.26, n.1, pp.14-24. ISSN 1688-0390.

Résumé Introduction: l’infection urinaire (IU) constitue la deuxième infection la plus fréquente dans le cadre de l’assistance primaire de santé. Les quinolones fluorées sont la thérapeutique la plus empirique qui soit utilisée chez nous. Pour procéder de manière adéquate, il faut connaître la sensibilité antimicrobienne des agents étiologiques les plus fréquents. Objectifs: déterminer les caractéristiques des patients consultant par IU à origine communautaire au service d’urgence de l’Hôpital Pasteur, connaître leur étiologie ainsi que le profil de sensibilité des cèpes de E.coli isolées dans ce type d’infection. Matériel et méthode: on fit une étude descriptive transversale au cours de laquelle on analyse 313 patients à diagnostic de IU: 61 de sexe masculin (19,5%) et 252 de sexe féminin (80,5%);177 (56,5%)ont présenté IU haute et 159 (50,8%) IU compliquée. Résultats: l’agent isolé le plus souvent fut E.coli (80%) suivi de S.saprophyticus (6%) et Klebsiella spp (6%). La sensibilité de E.coli à ampicilline et triméthroprime-sulfaméthoxazole fut au-dessous de 80% ce qui empêche som emploi comme thérapie empirique. La sensibilité globale de E.coli à fluor quinolones fut de 85% quoiqu’une plus haute résistance fut repérée chez des patients avec IU compliquée ou âgés de plus de 60 ans. La sensibilité à nitrofurantoine s’est placée au-dessus de 97% partout. Conclusions: la croissante résistance à fluor quinolones devient un grave problème de santé publique. Il est donc nécessaire de rechercher des options thérapeutiques différentes, spécialement chez des patients avec IU compliquée et/ou âgés de plus de 60 ans; aussi, un emploi plus rationnel de l’antibioticothérapie aux épisodes de IU pas compliquée s’avère primordial.

Keywords : URINARY TRACT INFECTIONS [ etiology]; COMMUNITY ACQUIRED INFECTIONS; ESCHERIQUIA COLI INFECTIONS [ drug therapy]; ANTI-BACTERIAL AGENTS [therapeutic use].

        · abstract in English | Spanish | Portuguese     · text in Spanish     · Spanish ( pdf )

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License