SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.23 número4Corrección instrumentada de la escoliosis idiopática del adolescente y artrodesis con aloinjerto de banco índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Servicios Personalizados

Revista

Articulo

Indicadores

Links relacionados

  • No hay articulos similaresSimilares en SciELO

Compartir


Revista Médica del Uruguay

versión On-line ISSN 1688-0390

Resumen

LARROBLA, Cristina  y  POUY, Artigas. Intento de autoeliminación y consumo de sustancias psicoactivas. Rev. Méd. Urug. [online]. 2007, vol.23, n.4, pp.339-350. ISSN 1688-0390.

Résumé Introduction: le suicide en Uruguay atteint des chiffres significatifs dans la région (10/100.000 habitants). La tentative de suicide (TS)* est dix fois supérieure au suicide, la consommation de substances psychoactives étant un élément déclencheur de conduites violentes. Plusieurs rapports signalent les dépendants comme population à risque. Objectifs: le but en est de présenter quelques caractéris-tiques des patients consommateurs qui viennent au service de Pharmaco-dépendance de l’Hôpital Maciel, et de décrire la présence de TS chez eux. Matériel et méthode: ce rapport a un profil descriptif et utilise les critères de a) inclusion, patients à la première consultation au Service et b) exclusion, présence de troubles mentaux à axe I (DSM IV) qui incident à la TS. Résultats: 95 cas consultant pour la première fois entre juillet et octobre 2004. On signale la prédominance masculine (80%); âge entre 20 et 29 ans (52,6%); 43,2% au chômage; 45,2% ayant un travail et un niveau secondaire de formation formelle; présence d’idéation suicidante à 60% des cas abordés. 78,9% classés comme "dépendance" et 21,1% comme "abus". 34,7% ayant une ou deux TS, 51,5% hospitalisé dont 10,8% à haut degré de mortalité, 59,5% moyen et 29,7, bas. On ne perçoit pas de différence significative entre les sexes (48,5% des femmes, 51,5% des hommes). Dans ce sous- groupe, 75,8% étaient "dépendant" et 24,2% "abus". Conclusions: selon ce rapport, les hommes consomma-teurs à diagnostic de dépendance, chômeurs, ayant un niveau secondaire de formation formelle et âgés d’entre 20 et 29 ans sont plus susceptibles de TS. En ce qui concerne les femmes ayant le même diagnostic, ce serait semblable, étant aussi au chômage, ayant le même niveau de formation et âgées d’entre 15 et 29 ans. Voici donc, parmi les consommateurs, les deux sous-groupes à plus grand risque.

Palabras clave : SUICIDE, ATTEMPTED; RISK GROUPS.

        · resumen en Español | Inglés | Portugués     · texto en Español     · Español ( pdf )

 

Creative Commons License Todo el contenido de esta revista, excepto dónde está identificado, está bajo una Licencia Creative Commons