SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.22 issue3Leptospirosis con compromiso respiratorio predominante: Presentación de cinco casos clínicosFiebre mediterránea familiar: una afección frecuentemente subdiagnosticada author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Journal

Article

Indicators

Related links

  • Have no similar articlesSimilars in SciELO

Share


Revista Médica del Uruguay

On-line version ISSN 1688-0390

Abstract

ARTETA, Zaida et al. Hiperinfección por Strongyloides stercoralis (Bavay 1876; Stiles y Hassall 1902) en Uruguay. Rev. Méd. Urug. [online]. 2006, vol.22, n.3, pp.226-230. ISSN 1688-0390.

Résumé La Stronygloides stercoralis est une parasitose mondiale, plus fréquente dans des régions tropicales, tempérées et humides. Généralement paucisymptômatique, elle peut cepen-dant produire des troubles intestinaux sévères, elle a la particularité de se perpétuer par auto-infection et peut produire hyper infection chez les patients immunodéprimés par dissémination massive et systémique de larves. On présente ici le premier cas en Uruguay d hyper infection par Strongyloides stercoralis, chez une patiente de 18 ans, VIH positive, ne recevant pas de traitement antirétro-viral qui, trois mois avant son hospitalisation, a eu de la fièvre et un malaise général. A l hôpital, elle présentait un mauvais état général et une insuffisance respiratoire avec des stertors sous-crépitants disséminés. Avec un diagnostic présomptif de pneumocystose, elle fut traitée avec trimetroprim- sulfametoxazol, hydrocortisone et ventilation non invasive. Plus tard, l étude microscopique direct du lavage bronchiole alvéolaire a montré des larves fi lariformes identifiées comme de Strongyloides stercoralis. Depuis, on a commencé un traitement avec ivermectine au 4e jour à l hôpital, mais la patiente est morte quelques heures après. La prévalence de strongyloidiase en Uruguay est très basse. Pourtant, étant donné que la fréquence de geo-helminthiase est de plus en plus importante dans notre pays, on ne doit pas sous-estimer le risque de cette parasi-tose pour les immunodéprimés. Face à des antécédents cliniques et épidémiologiques compatibles chez ces patients, la strogyloidiase doit être écartée avec la métho-dologie adéquate.

Keywords : Strongyloides stercoralis; Estrongiloidiasis; INFECCIONES POR STRONGYLIDA.

        · abstract in English | Spanish | Portuguese     · text in Spanish

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License