SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.21 issue3Consulta muy tardía por insuficiencia renal crónica: riesgo muy alto para los pacientes y costo muy elevado para las instituciones de asistenciaRespuesta terapéutica inadecuada a la warfarina en un paciente genéticamente susceptible author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Journal

Article

Indicators

Related links

  • Have no similar articlesSimilars in SciELO

Share


Revista Médica del Uruguay

On-line version ISSN 1688-0390

Abstract

OTERO, Ana María et al. Prevalencia de altas concentraciones de lipoproteína (a) en embarazos complicados con restricción del crecimiento fetal intrauterino. Rev. Méd. Urug. [online]. 2005, vol.21, n.3, pp.236-241. ISSN 1688-0390.

Résumé Une circulation placentaire adéquate est d’une grande importance pour la croissance et la vitalité du foetus. Introduction: les mécanismes fibrinolytiques jouent un rôle primordial à la circulation placentaire. On repère une mauvaise circulation placentaire chez des femmes enceintes ayant un retard de la croissance foetale in-utero (RCFIU). La lipoprotéine (a) [Lp(a)] a une action antifibrinolytique puisqu’elle fait la concurrence, par sa similitude structurale, à la molécule du plasminogène. Les valeurs de Lp(a) sont génétiquement déterminés et des femmes ayant des niveaux élevés de Lp(a) pourraient avoir une ambiance fibrinolyti-que appauvrie au placenta qui détermine la croissance fétale. Le but de ce travail: établir la prévalence d’un excès de Lp(a) chez des femmes avec RCFIU chez lesquelles on n’a trouvé aucune cause gynécologique ni endocrinienne ni autoimmune le justifiant. Méthodologie: population contrôle: 50 femmes ayant eu au moins deux grossesses normales et sans antécédents de grossesse interrompue. Population cible: 30 femmes enceintes avec RCFIU (percentile moins de 10%). On a déterminé la croissance foetale au moyen d’échographie conventionnelle ou échographie Doppler couleur aux deux artères utérines, foetales et placentaires. Les niveaux de Lp(a) dans le sang ont été déterminés par méthode immuno-turbidimétrique qui utilise des anticorps antiLp(a) humaine de lapin. [Tina-quant lipoprotéine(a) (Diagnostique Stago)]. On a pris comme valeur pour la Lp(a), 300mg/L. Les valeurs élevées de Lp(a) ont été confirmées après la grossesse lorsque les valeurs trouvées étaient pathologi-ques. Un questionnaire visant sur les antécédents familiaux de maladies cardio-vasculaires a été présenté à toutes les patientes. Résultats: la Lp(a) qui dépassait 300mg/L a été repérée à 3/50(6%) de la population contrôle et à 11/30(36,6%) chez les femmes avec RCIU. Les valeurs élévées de Lp(a) sont confirmées hors grossesse à 100% des femmes avec RCIU. Toutes avaient une histoire familiale de maladies cardiovasculaires. Conclusion: Il existe une association significative des niveaux élevés de Lp(a) chez des femmes avec RCIU.Des études plus complexes des mécanismes fibrinolytiques pourraient être d’intérêt chez des femmes avec RCIU.

Keywords : LIPOPROTEÍNA(A) [efectos adversos]; RETARDO DE CRECIMIENTO FETAL; COMPLICACIONES DEL EMBARAZO.

        · abstract in English | Spanish     · text in Spanish     · Spanish ( pdf )

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License