SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.18 número3Utilidad de la ecografía para la cateterización venosa central en pacientes en hemodiálisis periódicaPrimer diagnóstico de microsporidiosis humana en Uruguay índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Servicios Personalizados

Revista

Articulo

Indicadores

Links relacionados

  • No hay articulos similaresSimilares en SciELO

Compartir


Revista Médica del Uruguay

versión On-line ISSN 1688-0390

Resumen

PISABARRO, Raúl; RECALDE, Alicia; IRRAZABAL, Ernesto  y  CHAFTARE, Yenica. ENSO niños 1: Primera encuesta nacional de sobrepeso y obesidad en niños uruguayos. Rev. Méd. Urug. [online]. 2002, vol.18, n.3, pp.244-250. ISSN 1688-0390.

Résumé But: Evaluer l'importance du surpoids et de l' embonpoint chez des enfants uruguayens de 9-12 ans et les facteurs qui contribuent au moyen d'un échantillon représentatif national. Spectre: étude du pays urbain (Montevideo et villes de province de plus de 10.000 habitants) en 2000. L' échantillon est représentatif du pays urbain(population totale 3:200.000; 91% de la population habite en zone urbaine). 886 enfants de 9-12 ans ont été enquêtés chez eux (dont 449 garçons et 437 filles), dont 443 à Montevideo et 443 en province urbaine. Méthode: les interviews ont été faites en présence de l'un des parents. On a mesuré et pesé les enfants(on a utilisé 40 balances et des échelles égales), en vêtements légers, déchaussés. On a fait le calcul du taux de masse corporelle (IMC) se basant sur des tables(9) pour sexe et âge, et en établissant trois catégories: poids normal (IMC<85 th), surpoids (IMC=85-94.9th) et obésité médicale (IMC>95th). On a interrogé sur les habitudes alimentaires et les heures quotidiennes d'exercice, de télé et de vidéo-jeux. On a signalé le niveau socio-économique et éducationnel (NSEE) des parents. On a pesé et mesuré le parent présent. On a interrogé sur les antécédents familiaux de premier degré de l'enfant sur diabète,hypertension artérielle et cardiopathie ischémique prouvée. Résultats: 17% des garçons et des filles ont du surpoids (IMC=85-94.9th) et 9% sont obèses (IMC>95th). Il n'y a pas de différence entre le IMC entre les sexes (p=0,29). La ménarque a une relation avec le IMC (p=0,008). Les fils de mère diabétique type 2 ont 15,2 plus de possibilités d'être obèses (RR 15,2, p=0,00000), spécialement chez les filles (RR 18,1). 31,7% des enfants étudiés ne fait aucun sport hors de l'école. Parmi ceux qui en font, il existe une relation inverse entre moyenne d'heures hebdomadaires de sport et IMC (p=0,03). Les enfants obèses mangent plus de calories que les surpoids et normopoids (p=0,043). Il existe une forte relation entre le IMC des enfants et leurs parents(p=0,00002). Inversement à nos données chez les adultes(23), il n'y a pas eu de rapport significatif entre IMC et NSEE des parents (p=0,11). Bref: environ 1 enfant sur 4 a du surpoids ou obésité (26%) et 1/10 (9%) est obèse à risque médical en Uruguay. La condition de mère diabétique type 2 multiplie par 15,2 la condition d'obésité chez son enfant, surtout chez les filles. Avec ces chiffres, on peut prédire une croissance du diabète type 2 et des maladies cardiovasculaires pendant les prochaines années.

Palabras clave : OBESIDAD [epidemiología]; OBESIDAD MÓRBIDA [epidemiología]; URUGUAY [epidemiología]; NIÑO.

        · resumen en Español | Inglés     · texto en Español     · Español ( pdf )

 

Creative Commons License Todo el contenido de esta revista, excepto dónde está identificado, está bajo una Licencia Creative Commons