SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.18 número1Enfermedad invasiva meningocócica en uruguay. Informe epidemiológico y recomendaciones, mayo 2002 índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Servicios Personalizados

Revista

Articulo

Indicadores

Links relacionados

  • No hay articulos similaresSimilares en SciELO

Compartir


Revista Médica del Uruguay

versión On-line ISSN 1688-0390

Resumen

RODRIGUEZ ALMADA, Hugo. Seudoconsentimiento informado en Uruguay. Rev. Méd. Urug. [online]. 2002, vol.18, n.1, pp.89-93. ISSN 1688-0390.

Résumé Le droit à consentir ou à refuser une action médicale est établi dans les normes étiques et juridiques. La jurispru-dence nationale établit aussi l’illégalité de l’action médicale sans consentement. Le consentement suppose que l’existence d’une relation médecin-patient n’est pas substituable par une action administrative. Dans certains cas on recommande l’emploi de formulaires comme conclusion d’un processus d’information verbale, ce qui permet de documenter la volonté du patient. La signature du patient en absence d’information n’a pas de valeur étique ni juridique. On présente trois cas où, avant l’action médicale, on avait sollicité la signature de la part du patient d’un formulaire générique de consentement informé. La signa-ture des patients n’avait pas été précédée de l’information nécessaire, constituant de cette façon un pseudo-consentement sans valeur étique ni juridique. Cette modalité qui prétend la protection légale du médecin, se révèle inefficace et peut même constituer une pratique de risque puisqu’elle détériore le lien médecin-patient. On tire comme conclusion qu’une meilleure pratique en ce qui concerne le consentement informé en Uruguay impliquerait: 1. Être considérée comme partie de l’action médicale et pas comme une action administrative. 2. que cette information soit toujours verbale, même si dans des actions médicales de risque on peut documenter la volonté du patient dans l’histoire clinique. 3. que au cas où un formulaire-type serait utilisé, celui-ci devrait être complété par le médecin selon les caractéristiques particulières du patient et de la maladie.

Palabras clave : CONSENTIMIENTO CONSCIENTE.; RESPONSABILIDAD LEGAL.; URUGUAY.

        · resumen en Español | Inglés     · texto en Español     · Español ( pdf )

 

Creative Commons License Todo el contenido de esta revista, excepto dónde está identificado, está bajo una Licencia Creative Commons