SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.25 número1Segunda Encuesta Nacional de Sobrepeso y Obesidad (ENSO 2) adultos (18-65 años o más)Manometría esofágica en pacientes con disfagia, reflujo gastroesofágico y dolor torácico no cardíaco. Utilidad diagnóstica índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Revista Médica del Uruguay

versión impresa ISSN 0303-3295

Resumen

QUIAN, Jorge et al. Oportunidades perdidas para evitar la transmisión materno-infantil del virus de la inmunodeficiencia humana; Uruguay 2005-2007. Rev. Méd. Urug. [online]. 2009, vol.25, n.1, pp. 27-33. ISSN 0303-3295.

Résumé Bien que l’Uruguay compte sur un Programme national de ITS.SIDA au sein du Ministère de la Santé Publique, et que les services de santé sont apparemment accessibles à la population et que les antirétroviraux sont gratuits pour les tributaires du sous secteur public, les chiffres de transmission verticale du VIH sont inacceptablement élevés. Objectif: analyser l’existence d’opportunités perdues qui auraient évité l’infection. Matériel et méthode: analyse des histoires cliniques des enfants infectés nés pendant la période allant du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2007. Les suivantes variables ont été analysées: moment du diagnostic, contrôle de la grossesse, des médicaments reçus, de la voie de fin, ARV pendant la naissance et au nouveau-né, allaitement. On a étudié, quand cela a été possible, les conditions psychologiques des mères. Résultats: pendant cette période, 264 enfants sont nés de mères infectées avec VIH dont 13 ont été infectés (transmission verticale 4,9%). Sur les 13 femmes, 11 n’ont pas contrôlé leur grossesse, donc elles n’ont pas reçu de ARV, deux n’ont pas reçu de AZT au moment de la naissance, malgré le diagnostic par test rapide pendant l’accouchement, et quatre nouveaux nés n’ont pas reçu de AZT et ont été allaités. Les conditions sociales, économiques et culturelles des mères ont été de vulnérabilité, puisque, beaucoup d’entre elles étaient seules, consommaient des drogues, avaient des problèmes psychologiques et leur niveau culturel était faible. Six d’entre elles exerçaient la prostitution. Deux sont décédées pendant la première année de vie de leurs enfants. Deux des pères étaient en prison et l’un d’eux y est décédé. Conclusions: il est nécessaire de mettre en place des politiques qui réussissent à capter les femmes enceintes appartenant aux couches les plus humbles de la population. Le test rapide doit être effectué de façon systématique dans les cas de grossesses mal contrôlées. L’équipe de la santé doit être plus engagée avec cette maladie, presque totalement évitable pour les enfants.

Palabras llave : TRANSMISIÓN VERTICAL DE ENFERMEDAD; VIH; URUGUAY.

        · resumen en Español | Inglés | Portugués     · texto en Español     · pdf en Español