SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.23 número3Escherichia coli enteropatógeno clásico (EPEC) asociado a casos de diarrea en niños usuarios del Hospital Pereira Rossell. Aspectos clínicos y características de las cepas involucradasFuncionalidad posprotésica en amputados vasculares índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Revista Médica del Uruguay

versión impresa ISSN 0303-3295

Resumen

CABRERA, Susana et al. Dificultad en el diagnóstico de tuberculosis en pacientes infectados por el virus de inmunodeficiencia humana (VIH) y variables que determinan el inicio de un tratamiento empírico antituberculoso. Rev. Méd. Urug. [online]. 2007, vol.23, n.3, pp. 164-172. ISSN 0303-3295.

Résumé Introduction: la coexistence de VIH et de tuberculose (TB) rend difficile le diagnostic de TB et freine la prescription du traitement spécifique. Afin d’identifier les variables liées à la difficulté d’un diagnostic de TB et de documenter celles qui ont déterminé la mise en marche d’un traitement spécifique, on a fait la révision des traitements empiriques antituberculeux établis à la Chartre de Maladies Infec-tieuses pendant une période de 5 ans. Matériel et méthode: étude rétrospective descriptive. Définitions: TB confirmée: culture de Mycrobacteruim tuberculosis. TB hautement probable: granulomes o caseum en cytologie/histopathologie ou direct de bacillos-copie positif. TB probable: rémission de la fièvre avant 15 jours d’avoir commencé le traitement et patient vivant à l’exeat. TB pas confirmée ou non TB: aucun des critères tenus en compte n’est perçu ou on aboutit à un autre diagnostic. Groupe A: TB confirmée et hautement probable ; groupe B: TB probable. Résultats: 92 patients y sont inclus. Le groupe A a représenté 82% (n=75) et de véritables TB ont été considérées. On a signalé une différence nette au niveau de CD4 entre le groupe A et B, 234 ±120 cellules/ml et 94 ± 72 cellules/ml respectivement (p= 0,0007). Un traitement empirique a été déterminé par un ensemble de variables chez la plupart des patients, dont les plus fréquentes ont été l’association de fièvre prolongée, la clinique respiratoire et les images compatibles. Conclusions: l’immunodépression sévère détermine une difficulté pour aboutir à un diagnostique définitif de TB. Le repérage d’un ensemble de variables permet au clinicien d’indiquer un traitement empirique antituber-culeux chez des patients VIH ayant un taux élevé de justesse diagnostique postérieure.

Palabras llave : TUBERCULOSIS [diagnóstico]; TUBERCULOSIS [terapia]; INFECCIONES POR VIH [complicaciones]; SÍNDROME DE INMUNODEFICIENCIA ADQUIRIDA.; INFECCIONES OPORTUNISTAS RELACIONADAS CON SIDA. ; INFECCIONES POR MYCOBACTERIUM [diagnóstico].

        · resumen en Español | Inglés | Portugués     · texto en Español     · pdf en Español