SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.21 número4Historia del melanoma maligno en uruguayBases científicas de la analgesia acupuntural índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Revista Médica del Uruguay

versión impresa ISSN 0303-3295

Resumen

VANERIO BALBELA, Gabriel et al. Fibrilación auricular: más vale prevenir que tratar. Rev. Méd. Urug. [online]. 2005, vol.21, n.4, pp. 269-281. ISSN 0303-3295.

Résumé La fibrillation auriculaire est l’arythmie cardiaque la plus fréquente. 0,6% de la population en est atteinte, dont 6% et 8% des plus âgés de 60 et 80 ans respectivement. Les patients ayant une fibrillation auriculaire ont une morbidité 5 fois plus élevée et le double de mortalité. On analyse ici la rémodélation auriculaire et anatomique. On discute aussi sur les facteurs de risque les plus significatifs pour avoir une fibrillation auriculaire. L’âge en est le plus important ainsi que la disfonction diastolique, provoquée en général par l’hypertension artérielle. Le traitement agressif de celle-ci peut inverser les change-ments structuraux causés par l’hypertension dans le coeur et retarder ou prévenir une fobrillation auriculaire. On fait la description des effets des médicaments non anti-arythmiques et anti-arythmiques. On envisage enfin quelques aspects concernant la prévention primaire et secondaire. La fibrillation auriculaire n’étant pas une entité homogène, plusieurs paramètres varient son origine, durée et fin. Pour certains patients, notre objectif reste modeste, celui de réduire la fréquence, la durée et la sévérité des épisodes. Pour d’autres, on peut prévenir de façon plus définitive.

Palabras llave : FIBRILACIÓN ATRIAL [prevención y contro].

        · resumen en Español | Inglés     · texto en Español     · pdf en Español